Critique musicale – 2 de RIEN – Dirty Alice

Publié: 30 octobre 2013 par Dirty Alice dans Critique musicale, Post Rock, Rock
Tags:, , , , , , , , , , ,

J’annonce tout d’abord que nous ne ferons aucune blague du type « C’est RIEN et pourtant c’est quelque chose » ou « RIEN et c’est tout » durant cette chronique. Premièrement parce que c’est nul, deuxièmement parce que c’est de mauvais goût et troisièmement parce qu’elles ont toutes déjà été faîtes par le passé. 2RIEN

A défaut d’être connu du grand public ou de vendre des centaines de milliers de disques, RIEN n’est pas vraiment ce qu’on pourrait appeler un groupe émergent. Le combo de post-rock Grenoblois, qui compte bientôt une quinzaine d’années d’activités, nous livre ici son quatrième et avant dernier disque. Car oui « 2 », qui et le deuxième EP d’une trilogie entamée en 2010 avec « 3 » (je vous laisse deviner le titre du prochain), est en quelques sortes l’avant dernier chapitre de l’histoire de RIEN, dont la mort programmée aura lieu en 2014.

25165

RIEN est un groupe de post-rock qui ne s’appréhende comme aucun autre. S’il est la plupart du temps possible de rattacher un groupe de post-rock à un style adjacent (souvent jazz, parfois metal, presque tout le temps shoegaze…), les gars de RIEN prennent un malin plaisir à brouiller les pistes d’un disque à l’autre, faisant copuler sans vergogne des influences diverses et variées (et improbables), allant de Nirvana à Katerine, de Tortoise à Bach, tout cela en passant par Sonic Youth et autre Blonde Redhead

A la fois plus froid et plus enivrant que ses prédécesseurs, « 2 » marque un nouveau virage à quatre-vingt-dix degrés dans la discographie de du combo grenoblois. Notamment par l’ajout de sonorités électro-kitsch du plus bel effet. L’excellent « Autobahn Love » qui ouvre le disque se trouve ainsi tiraillé entre ambiances sous-marines décalées, fuzz façon Smashing Pumpkins et les guitares arides des Queens Of The Stone Age, pour ensuite se terminer dans le calme sur une descente planante aux allures de glissade vers l’infini. Ce nouveau son de cloche donne un aspect encore plus bipolaire à la musique de RIEN qui, sans cesse aspirée dans des directions contradictoires, met plus de temps à nous accrocher que par le passé. Si « Looters Will Be Shot » réussit à convaincre après avoir laissé décanter plusieurs fois la galette, « Interstellar Drift » se prend quelque peu les pieds dans le tapis et ne trouve de réelle utilité que dans la transition quelle matérialise entre le titre qui la précède et celui qui la suit.

Autre changement de taille (et c’est le cas de le dire) : le format. Contrairement à nombre de ses prédécesseurs, « 2 » a le bon ton de ne pas s’embarrasser de longueurs dispensables. Seule la conclusive « La Chute de Satan » dépasse (et encore à peine) la barre des sept minutes, sans pour autant se perdre dans d’inutiles et ennuyeuses divagations. RIEN ne laissant pas le temps à notre esprit de vagabonder, le propos n’en devient que plus pertinent et convaincant, surtout pour un auditeur non habitué aux mœurs du Post-Rock atypique de nos grenoblois.

Plus sombre et décalé que par le passé, RIEN signe ici un disque au trois quarts bon (voir très bon), plein de prises de risques et de petites trouvailles qui nous font regretter que la fin s’annonce désormais si proche pour le quinquet des alpes. En attendant, il vous reste encore un peu de temps pour découvrir en live la bande de Grenoble, avant que mort s’en suive.

Note : 3.5/5

Dirty Alice

L’Amicale Underground, label de RIEN : http://www.amicale-underground.org/

Facebook : https://www.facebook.com/pages/RIEN/119809412345?fref=ts

Bandcamp : http://rien.bandcamp.com/

Publicités

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s